12 mars 2008

Potosi

IMG_6346

Potosi est une ville qui ne vit que grace au mines de mineraux que ses habitants exploitent depuis le 16eme siecle. Aujourd'hui, pres de 15 000 mineurs y travaillent et il est possible de visiter l'une des 400 mines existantes. J'ai donc tente l'experience, en passant par une agence de tourisme. Nous etions un petit groupe de huit personnes, avec deux guides. On nous a d'abord prete une combinaison et un casques, puis nous sommes allee au marche des mineurs, afin de faire quelques courses : de la dynamite et des feuilles de coca. On est ensuite monte a l'entree d'une des mines, et c'est dans un tunnel d'environs 1m70 de hauteur que l'on s'est engage. Je n'ai pas pu aller bien loin : apres une centaine de metres, j'ai commence a avoir du mal a respirer. Je ne sais pas si c'est du a l'altitude, car on etait a plus de 4500m, a la poussiere, a la chaleur, ou au manque d'espace, mais j'ai du rebrousser chemin. J'ai donc attendu dehors avec un autre touriste qui se sentait mal, le reste du groupe. IMG_6364


Une chose est maintenant sur, je ne serai pas mineur. Mais ces quelques metres dans la mines  m'ont permis de me rendre compte a quel point c'est un metier difficile : ici, l'esperance de vie est de 45 ans, c'est a dire que la pluparts de mineurs n'ont meme pas le temps d'atteindre l'age de la retraite et de toucher la pension du gouvernement. Beaucoup des mineurs croises avaient une vingtaines d'annees mais en paraissaient quarantes.

Une fois le groupe revenu,  nous avons droit a un petit cours sur les explosifs. On a prepare deux bombes a l'aide de la dynamite achetee au marche, comme si l'on acheter un kilo de tomate...Les explosions furent surprenantes!

Le lendemain, balade a travers la ville. Des nombreuses eglises richement decorees temoignent d'un passe glorieux. Le centre de la ville etant classe au patrimoine mondiale de l'UNESCO, la plupart des edifices sont de l'espoque des conquistadors. Je logeais moi-meme dans une batisse datant du 18eme siecle...


IMG_6366 C'est en rentrant a l'hotel vers 19h que j'ai rencontre cette bande d'argentins venus de Buenos Aires expres pour assister a un match de foot. En effet jouaient le soir meme San Lorenzo, une des equipes de Buenos Aires, contre Potosi, dans le cadre de la Copa Libertados, l'equivalent sud-americain de la Ligue des Champions. Ils etaient sur le point de partir au stade, et je me suis donc joint a eux. Apres avoir achete un billet dans la rue, je me suis retrouve au milieu d'une centaines de supporters argentins ayant fait le deplacement...Le seul truc, c'est qu'autour de nous, il y avait plus de 30 000 milles boliviens. IMG_6368Et nous etions separe d'eux que par un cordon de policiers...Grosse ambiance dans le stade, les argentins survoltes, des fumigenes et des fusees dans tous les sens...45 minutes, l'arbitre siffle la mi-temps, et il est tout de suite encercle par une bande de policiers equipes de boucliers pour le proteger. Voila l'ambiance...2-0 pour Potosi a la mi-temps, les argentins sont depites, mais moi je me dis que c'est pas plus mal comme ca, vu le petit nombre d'argentins faisant face au boliviens.Le match reprend, et San Lorenzo marque un but, puis deux, puis trois...Des projectiles commencent a fuser sur nous.Coup de sifflet final, San Lorenzo a gagne. Et merde...Les policiers font evacuer le stade, parfois a coup de matraque, on se retrouve isole dans un coin des gradins. Tous se passe bien, les policiers nous escortent jusqu'au bus, quelques supporters laissent les bouts de bois par terre, aucun n'incident particulier. D'apres les argentins, les boliviens sont les supporters les plus calmes, compares a d'autres pays. Ouf!

Posté par anarchie13 à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Potosi

Nouveau commentaire